arbrealettres.wordpress.com
Ah ! tu viens d’enivrer mon âme (Ecouchard Lebrun)
Ah ! tu viens d’enivrer mon âme D’un baiser si délicieux Que j’ai cru respirer la flamme Dont Vénus embrase les dieux. Ce n’est point un baiser ; non, c’est l’Am…