arbrealettres.wordpress.com
Son corps est d’un blanc monotone (Jean Richepin)
Son corps est d’un blanc monotone Comme la neige sur les champs ; Mais sa toison semble un automne Doré par les soleils couchants. Ses seins droits ont la pointe aiguë Ainsi que la ronce de…