arbrealettres.wordpress.com
Ô doux parler (Pierre de Ronsard)
Ô doux parler, dont l’appât doucereux Nourrit encore la faim de ma mémoire, Ô front, d’Amour le Trophée et la gloire, Ô ris sucrés, ô baisers savoureux ; Ô cheveux d’or, ô côteaux…