arbrealettres.wordpress.com
A notre seuil de silence et de froid (Jean Joubert)
Encerclés, non par des flammes d’où jailliraient le coq, le cuivre, l’orchidée, éclatants même si mortels, mais par quatre glaciers où glissent sous le verre les formes repliées de ceux…