arbrealettres.wordpress.com
Nulle heure n’est oisive (André Chénier)
Nulle heure n’est oisive et nul instant n’est vide. Le temps vole, pour eux, d’une aile si rapide ! Tous deux muets, tous deux tranquilles à l’écart, S’étonnent à la fin qu’il soit déjà si t…