arbrealettres.wordpress.com
Son temple est vaste et morose (Francis Vielé-Griffin)
Son temple est vaste et morose; Son culte est fébrile et sans fin; La prière, sans une pause, S’élève d’hier en demain; Et seul le choeur varie: Tantôt maintes voix, tantôt une, Aux accords …