arbrealettres.wordpress.com
Il arrive que le poème pense le poète (Henri Abril)
Il arrive que le poème pense le poète et l’enfante et l’entraîne dans l’arrière-cour du destin, vers une basse fosse, un ravin du côté de Tiflis de Kostroma ou de Kazan Et l’air se fane, un papillo…