arbrealettres.wordpress.com
Il reste quoi du feu qui me fit vivre (Jean-François Mathé)
Il reste quoi du feu qui me fit vivre les nuits comme des jours ? Une fumée mourante ? J’en ferai l’ombre qui me précède et annonce à mon corps qu’il avance en se diluant. (Jean-François Mathé) Déc…