arbrealettres.wordpress.com
Rien ne m’effraye plus que la fausse accalmie d’un visage qui dort (Jean Cocteau)
Rien ne m’effraye plus que la fausse accalmie D’un visage qui dort ; Ton rêve est une Egypte et toi c’est la momie Avec son masque d’or. Où ton regard va-t-il sous cette ric…