arbrealettres.wordpress.com
Je ne vois presque rien (André du Bouchet)
Je ne vois presque rien Le papier que je coupe est moite la montagne est presque cachée par son surplis blanc les mots se calment et retrouvent leur assiette l’air plus chaud que la peau je s…