arbrealettres.wordpress.com
Dépit (Juana de Ibarbourou)
Dépit Ah, que je suis fatiguée ! J’ai tant ri, tant, que les larmes m’en sont montées aux yeux ; tant, que ce rictus qui contracte ma bouche est une trace étrange de mon fou rire. Tant, que cette i…