arbrealettres.wordpress.com
A l’aube d’un avril où naquit ta chanson (Ali Hamouda)
Refleurisse le temps sur la crête des vagues vives porteuses des vieux chants émergés de l’oubli. Les barques dansent sous la brise, valse des parasols dans les soirs du vieux port où glissen…