arbrealettres.wordpress.com
Coeur (François Cheng)
Gouffre de peur, d’effroi Abîme de douleur sans fond le mal à ciel ouvert à terre fendre Au plus fort du carnage Qui d’autre, jusqu’au cœur peut le sonder sinon ce cœur de chair, de pierre Nôtre? (…