arbrealettres.wordpress.com
Le soir brûle ses orties (Serge Brindeau)
Le soir brûle ses orties sur les paupières du garçon que je fus Un chat noir et jaune me saute à la gorge On parle aux hommes cependant La fumée sent les noisettes mûres (Serge Brindeau)