arbrealettres.wordpress.com
Les phalènes de tes doigts (Jean Orizet)
Les phalènes de tes doigts venaient mourir à ma paume chair en lisière de la nuit tes yeux masquant toutes forêts Quand l’imparfait barrage de nos lèvres fit dévier vers quelle étrange source…