arbrealettres.wordpress.com
Perdue (André Frénaud)
Si intimement promise au désastre et droite. Pourquoi tant la rêver et que t’est destiné le regard surprenant de qui tu contemplais la pâleur entre tes larmes et qui s’effaça sous le po…