arbrealettres.wordpress.com
Et pourtant… (Anisa Boumedienne)
Le vent bat la vitre, Et la nuit creuse, Telle une amoureuse, Borde la falaise, Mais, dans mon coeur Croasse le malheur, tout à son aise, Et pourtant, pourtant Je n’ai même plus de pleurs. La…