arbrealettres.wordpress.com
L’aurore et le firmament (Ephraïm)
Me souviendra-t-il de la beauté stellaire du givre Quand viendra l’été De la blancheur immaculée de neige des prés noyés gorgés de jour Versants où je courais dévalant les pentes Et s’a…