arbrealettres.wordpress.com
Adieu, Meuse (Charles Péguy)
Adieu, Meuse endormeuse et douce à mon enfance, Qui demeures aux prés, où tu coules tout bas Meuse adieu : j’ai déjà commencé ma partance En des pays nouveaux où tu ne coules pas. Voici que j…