arbrealettres.wordpress.com
Amparo (Federico Garcia Lorca)
Amparo, tu es bien seule dans ta maison, toute habillée de blanc! (Equateur entre le nard et le jasmin.) Tu l’entends, l’eau qui jaillit merveilleuse dans ta cour et les tendres …