arbrealettres.wordpress.com
IL FAUT POURTANT… (Alain Borne)
Il faut pourtant que j’avance à te dire toujours mieux à quel point je t’aime. Tu es dans ma poitrine à m’étouffer dans tout mon corps à me brûler et dans ma main à m&#8217…