arbrealettres.wordpress.com
NUIT D’ÉTÉ (Emile Nelligan)
NUIT D’ÉTÉ Le violon, d’un chant très profond de tristesse, Remplit la douce nuit, se mêle aux sons des cors, Les sylphes vont pleurant comme une âme en détresse, Et les coeurs des arbr…