arbrealettres.wordpress.com
L’immense abîme (Ossip Mandelstam)
L’immense abîme est sombre et transparent, La fenêtre langoureuse blanchit. Qu’est-ce qui fait le coeur, si lentement Et si obstinément s’appesantir ? Tantôt il coule vers le fond…