arbrealettres.wordpress.com
Mon front pâle est sur tes genoux (Stuart Merrill)
Mon front pâle est sur tes genoux Que jonchent des débris de roses ; O femme d’automne, aimons-nous Avant le glas des temps moroses ! Oh ! des gestes doux de tes doigts Pour calmer l&r…