lesmainsenlair.fr
The Emmaline Bag ⋆ Les mains en l'air
Comme vous le savez, j’ai une obsession pour les sacs. J’en fabrique de toutes les formes et de toutes les couleurs, et je ne suis jamais vraiment conquise par le résultat. A chaque fois je suis satisfaite quand je l’ai fini, il devient mon nouveau chouchou, jusqu’à ce que je l’ai utilisé 3 jours, et là je ne pense qu’à une chose : au suivant. Alors j’ai cherché, et je suis tombé sur plein de patrons payants pour lesquels j’ai décidé de me laisser tenter. J’ai réuni tous mes préférés, et j’ai fait plouf plouf avec moi-même, pour choisir celui-ci : J’aime bien la forme, le détail, les plis. Bref,Je l’aime bien. Alors j’ai acheté le patron, et je l’ai cousu, et comme ça va faire quelques semaines que je l’utilise, il serait temps que je vous le montre quand même. Et voilà le résultat : La poche intérieure zippée : Les deux poches ouvertes (dont une s’est décousue à force d’utilisation, et que je n’ai pas raccommodée pour les photos (honte à moi) : Le petit détail qui tue (que j’adore !!) pour la séparation des deux poches avec mon fil qui change de couleur (que j’adore !!) : Et le truc dont vous avec rien à fiche, mais que je trouve tellement beau et dont je suis tellement fière que je vous le montre quand même, la parfaite finition de mon fond de sac (renforcé) : Tissus extérieur : simili cuir autruche pailleté, MaPetiteMercerie // Pour les anses : Michael Miller acheté chez MaPetiteMercerie // Tissus intérieur : un coupon de coton trouvé chez Toto // Anneaux mousquetons trouvés chez Rascol. Au final, Je l’aime bien, je l’utilise tous les jours depuis 2 ou 3 semaines. Par contre il est un tout petit peu trop petit pour mon utilisation quotidienne, ce qui fait que le bouton aimanté je m’en sers quasiment jamais. Comme vous avez pu voir l’une des poches ouvertes s’est décousu sur le côté : ma faute j’ai oublié de faire des points d’arrêt (*se tape sur les doigts*). Le simili cuir est super agréable à coudre, très souple, un bonheur. Je l’ai triplé avec un vieux rideau épais que ma mère m’avait refilé. Un peu chiant de surfiler tout ça, mais le rendu est quand même top ça valait le coup de se prendre la tête. Et du coup, je pense déjà au suivant… Mais ça c’est une autre histoire !