charlottemagri.com
Episode #1 / Une goutte perle - Charlotte Magri auteure
Une goutte court le long de ses côtes. Je la regarde dévaler en l’épousant cette chair offerte, déposant sur la peau encore vibrante une éphémère traîne luisante. Je la vois ralentir dans le creux savoureux de sa taille, puis s’élancer vers ses hanches folles. La tête basculée en arrière, Hannah reprend son souffle, les yeux clos. Elle sourit et bouge encore le bassin très doucement. Je n’enlève pas mes mains de ce corps, j’ai envie de ne jamais les enlever. À cet instant, je me dis que je veux bien passer le reste de cette vie, et l’éternité s’il nous faut survivre à la mort, à m’absorber dans la palpation contemplative de ce corps jaillissant, frissonnant, miraculeux. Tous mes atomes vibrent d’ivresse et de reconnaissance pour cet abandon, pour cette jouissance partagée, pour la puissance que je découvre en moi avec les yeux ébahis d’un innocent. J’ai cinquante-quatre ans, deux mariages et un divorce à mon actif, trois enfants dont deux déjà adultes, et la sensation absurde et terrifiante que je viens de faire l’amour pour la première fois de ma vie. Une sensation impossible, insupportable. Je me sens minuscule et écrasé l’espace d’un instant. Puissant, transporté de grâce l’instant d’après. Ça tangue, là en-dessous, dans les soubassements. Ma respiration est saccadée et profonde. Mon cœur titube et ça m’effraie un peu. Une brise s’annonce dans le bruissement des branchages alentours, se lève et souffle jusqu’à la grande terrasse. Elle vient caresser dans la nuit indifférente nos corps nus et transpirants, je sens la chair de poule crépiter délicieusement sur toute la longueur de ma colonne vertébrale. La goutte finit sa course et tombe finalement sur la table. Hannah me sourit. Je la désire encore. Je ne sais pas pourquoi, mais je n’arrête pas de me dire que c’est peut-être là que ça s’est passé. Ce soir-là, sur cette terrasse. Avec mon…