voyelsenmele.com
13 novembre - Fluctuat Nec Mergitur | Voyel s'en mêle
En novembre 2015, le 13 pour être exacte, une tragédie a ébranlé la France entière : un attentat d’un envergure jamais atteinte a eu lieu, frappant alors six endroits différents à Paris et sa proche région, faisant des centaines de morts et de blessés : le Stade de France à Saint-Denis, le restaurant Le Petit Cambodge et le bistrot Le Carillon dans le 10e arrondissement, la brasserie Café Bonne Bière, le restaurant Casa Nostra, le bar La Belle Équipe, le bistrot Comptoir Voltaire et surtout la salle de spectacle du Bataclan dans le 11e arrondissement. Avec son documentaire en trois partie 13 novembre – Fluctuat Nec Mergitur, Netflix a ravivé de nombreux souvenirs… L’œuvre en bref Titre original : 13 novembre – Fluctuat Nec MergiturTitre français : 13 novembre – Fluctuat Nec MergiturRéalisateurs : Gédéon et Jules NaudetPays : FranceDate de sortie : 1er juin 2018 Un documentaire en trois parties qui donnent la parole aux personnes ayant vécu les attentats parisiens du 13 novembre 2015. Suivant la chronologie des attaques, il partage les témoignages de celles et ceux réunis par ce drame : survivants, pompiers, forces de l’ordre, membres du gouvernement. La bande annonce Ce que j’en ai pensé Au moment où les attentats ont débuté ce soir-là aux abords du Stade de France, j’étais justement dans la ligne 13 du métro à l’arrêt Saint-Denis Université, prête à rentrer chez moi, à Versailles. Je n’étais au courant de rien, jusqu’à ce que ma mère m’appelle, légèrement paniquée : « Fais attention surtout, si tu vois quelque chose de suspect, cache-toi ! » Rien de mieux pour être zen et le cœur léger n’est-ce pas ? Ne vous inquiétez pas, je suis rentrée sans problème, mais ai très peu dormi, à suivre les informations minute par minute… Autant vous dire immédiatement que revivre ces attentats du 13 novembre à travers ces personnes qui étaient sur place et qui ont survécu est forcément très émotionnellement chargé et franchement difficile à regarder d’une traite. D’ailleurs, je l’ai regardé en trois fois. Chaque épisode monte crescendo dans l’émotion, ce qui n’arrange rien. Nous pensions avoir tout vu à la télévision de ces attentats les plus meurtriers qu’a connu notre pays, et pourtant, deux ans et demi après, des témoignages bouleversants mais aussi glaçants, de civils, de policiers, de pompiers, ont été tenus pour ce documentaire poignant. Le montage chronologique et le fait qu’il n’y ait aucune voix off rendent les témoignages encore plus puissants et nous ces derniers nous foutent une claque monumentale. Jamais la réalisation ne fait dans le pathos, de quoi rendre, une fois de plus, ce documentaire sur le 13 novembre plus prenant encore. Jamais les réalisateurs ne poussent à la haine, aucun amalgame n’est fait, aucun rapport à la religion. Rien de tout cela, seulement des mots de personnes ayant survécu au pire. Finalement, mon ressenti global se résume à… La citation de la fin Tu veux ne plus avoir ces images, ne plus avoir ces pensées, ne plus avoir ces souvenirs… Mais en même temps, il ne faut pas oublier ça. Jamais. 13 novembre – Fluctuat Nec Mergitur