secretsdebountynette.fr
Situation amoureuse : c'est compliqué - Les Secrets de Bountynette
Faut vraiment que j’arrête de trop en dire autour de moi, ou pas assez écrire ici. Mes dernières semaines ont été trés compliquées. J’ai du faire face à un choix perturbant entre mon homme pansement, qui s’est révélé plus amoureux que prévu et qui a voulu absolument me garder, et ma relation avec celui que je voyais alors comme un prince charmant, relation tout débutante et complètement euphorisante. J’ai quand même fini par me décider, a quitter le premier pour donner une chance au second, et presque sans regrets. Une rupture calme et douce, sans cris, sans larmes, avec bienveillance et en toute amitié. Libérée, je me suis donnée à corps (coeur?) perdu dans ma toute nouvelle relation. Tout a été trés trés trés vite. En moins de 2 semaines, je rencontrais ses parents, son fils, et je tombais follement amoureuse de mon prince. Et puis ce fut le désert. A peine rentrée d’un week end magique et intense avec lui, je me suis sentie trés seule. Je me suis mise à douter de tout, de lui. Une distance s’est installée. Il ne répondait plus à mes messages, je ne lui écrivais plus, et puis ce fut le début de la fin. Au bout de 2 jours il m’annonçait être tout perdu, de ne pouvoir gérer la distance. Complètement prête à tout pour lui j’ai ramé, ramé, ramé pour lui faire comprendre qu’on gérerait ça. Ce qu’il n’a d’ailleurs jamais compris. Il m’a balancé des murs à la figure pour m’empêcher de me projeter. Trop tard le mal était fait. Je l’avais dans la peau ce mec. J’aurais tout fait pour lui. Pour la première fois depuis ma rupture avec mon mari, j’ai véritablement eu le cœur brisé. J’ai cru qu’il voulait me quitter. J’ai pleuré, pleuré, pleuré. Lui ai envoyé des messages, sans réponses. Et puis j’ai encore pleuré. Seule, terriblement mal, j’ai reçu un soutien fantastique des gens qui ont toujours été la pour moi. Tous y ont été de leur petit conseil, « il ne te mérite pas » a été ce que j’ai entendu le plus souvent. Il a fallu que je rassemble tout mon courage pour mettre fin moi même à cette relation qui me faisait souffrir, car il semblait que lui n’y accordait pas l’attention nécessaire. Dimanche dernier, alors que je pensais à lui, regardant pour la 100ème fois les photos qu’il m’avait envoyé, je me décidais à le garder, quitte à en souffrir, et tant pis pour les conseils reçus. Je l’aimais bien trop pour le laisser filer. Nous avons échangé ce jour la bien plus que d’habitude. Jusqu’au moment ou il a arrêté de me répondre. C’est une heure après que je recevais un message un peu flou « Je vais te laisser tranquille la distance me gène…. » j’ai interprété ça comme une rupture. J’ai ressenti alors un soulagement mêlé à une profonde tristesse. Serait t’il possible que je me sois trompée ? On m’avait toujours dit que le jour ou je le rencontrerai, je le saurais. J’en étais pourtant sure. C’était lui. Lui que je voulais avec moi, lui que je voulais dans ma vie. Le père de mes enfants, l’homme de ma vie. J’ai répondu poliment à son message et je suis partie à pas de velours sans aucune équivoque. « Sois heureux ». Puis j’ai fondu en larmes. A nouveau. Mon dernier message a reçu pour seule réponse « je ne t’abandonne pas, je reste dispo pour toi quand tu en as envie mais j’ai besoin d’avoir quelqu’un souvent dans mes bras ». Rapport à la distance. Un peu chamboulée par ce message qui n’avait rien à faire la, au beau milieu de tout ce gachis, et qui traduisait surtout la pensée d’un homme perdu qui ne sait absolument pas ce qu’il veut, j’ai laissé couler. Et je me suis effondrée. Encore. Le soir, j’ai fait quelque chose dont on me qualifierait de pas trop bien. J’ai rappelé mon homme pansement. Non pas pour qu’il vienne remplacer l’irremplaçable mais parce que j’avais besoin d’un ami avec qui parler. Un homme qui sache bien ce que je ressens, et qui sait malgré les quelques couacs, quand même bien me redonner le sourire. Nous avons parlé au téléphone pendant un moment, j’ai pleuré, je me suis confiée. Et le lundi, il était encore la. Entre 3 coups de téléphone, on s’est revus, et il m’a fait du bien. Encore tout perturbé de notre rupture pourtant récente, il a été la. Parfois un peu maladroit. Mais présent. Ce matin, alors que la veille mon prince m’avait écrit comme si de rien n’était, et j’avais été super froide avec lui, j’ai ressenti le besoin de vider mon sac. J’ai écrit un long message à mon prince. Je lui ai tout dit. Tout ce que j’attendais de lui, les sentiments, ma semaine chaotique à attendre ses messages. Tout. Un message qu’il a lu et dont je n’ai pas attendu la réponse bien longtemps. Il regrette. Il aurait vécu la même semaine que moi, à attendre que je lui écrive. Pensant que je ne voulais plus de lui. Il s’est excusé. Je me suis excusée. Je ne sais pas trop désormais ou je suis. J’ai envie d’être avec lui, je ne sais pas si lui aussi, j’ai peur de souffrir. J’ai peur de me tromper encore. j’ai peur de ce que les gens vont en dire, car tout ceux qui m’ont ramassée cette semaine n’ont pas vraiment été tendres avec lui. Mais je l’aime. Et puis il y a mon homme pansement…. Quand je vous dit que c’est compliqué ! Articles similaires