secretsdebountynette.fr
La fin, la nostalgie, les pleurs.... tout ça.... - Les Secrets de Bountynette
Oui j’avoue je pleure devant les films et encore plus devant les séries. Je suis hyper méga émotive, quoi pas vous ? Le soir ou ils ont tué Mike dans Desperate Housewives, je l’avais déja vu, je m’en doutais, ça ne m’a pas empêchée de pleurer comme une madeleine pendant les 2 épisodes. Le lendemain, quand j’ai raconté ça aux collègues (oui toujours les fameuses) elles m’ont regardées comme un animal bizarre. « Mais c’est qu’un film! ». Mais non mais c’est pas vrai, c’est pas qu’un film ! Et alors quoi on aurait pas le droit de pleurer sous prétexte que les gens ne meurent pas réellement, qu’ils ne sont pas réels. Mais zut quoi ce sont des personnages !! Et on s’ y attache aux personnages !! Une collègue le jour la m’a laissé me dépatouiller avec les deux méchantes dames qui se sont moquées de moi. La même m’a confié 2 jours plus tard dans l’oreille « moi aussi j’ai pleuré ». Quoi mais tu m’as laissé toute seule avec ma honte ? Non ! Je ne devrais même pas avoir honte d’avoir pleuré. D’ailleurs j’avoue. J’ai souvent pleuré pour des films, ou des séries. De mes souvenirs, Le roi Lion m’a fait pleurer. Le dernier épisode de Friends m’a fait pleurer. Titanic, au bout de 10 ans, pour la 10ème fois que je le voyais m’a aussi fait pleurer. Greys Anatomy n’en parlons pas, si j’ai pas pleuré à chaque épisode, alors je veux bien me teindre les cheveux en vert ! Et d’ailleurs j’avoue, j’aime pleurer dans les films. je me sens vivante. Pleine de sentiments. Ca fait du bien de se vider. On pleure pas seulement pour un film, une série, un sentiment, on pleure pour un vécu, un déja vu. Et c’est pas douloureux. Ca fait du bien de pleurer. En tout cas, moi c’est ce que je pense. Alors pourquoi tant de nostalgie ? Parce que dans une semaine, 2 épisodes et Desperate Housewives sera fini. Comme la nostalgie que j’ai eu à la fin de Friends, celle de l’après Véronica Mars, le dernier épisode de La petite maison dans la prairie (Ca c’est un tout p’tit peu plus vieux ^^), c’est la fin d’une époque. Desperate Housewives c’est 8 années pleines de souvenirs. A n’en louper aucun. A les voir évoluer, à s’identifier à elles. A râler des fins de saisons pleines de suspens. A attendre pendant de longs mois la suite …. en ayant oublié à moitié comment ça finissait la fois précédente. A mettre sa vie en parenthèse les soir ou notre série passe à la télé « Non chéri pas ce soir y’a Desperate » La on sait qu’à la fin de cette saison c’est fini; Il n’y aura pas de suspens. Il n’y aura pas de questions. Juste des pleurs. Maintenant vous le savez. Mercredi prochain vous pourrez m’imaginer, mes chats mon plaid et moi. Et ma boîte de mouchoirs devant Desperate housewives. Articles similaires