sauvazine.com
Une journée à Nadi / Iles Fidji
Nadi (qui se prononce Nandi) est une grande ville des iles Fidji, et pourtant elle est bien différente de la capitale. Plus authentique. C’est ici que se situe l’aéroport international du pays et où se trouve la marina où on lieu les départs vers les archipels de l’ouest (là où l’on trouve les hôtels ressort, le tourisme de luxe). Les paysages autour de la ville méritent le coup d’œil. 8h // Sourire Ah ces sourires… Tous les gens que l’on croise ont un sourire jusqu’aux oreilles, la bienveillance et la générosité des fidjiens me touche encore aujourd’hui rien qu’en y repensant. Une journée qui débute avec des sourires ne peut être qu’une bonne journée ! 🙂 10h // Petit tour en ville Au milieu des écoliers en uniforme, nous partons découvrir la 3ème plus grande ville des Fidji après Suva et Lautoka. Les façades des magasins sont colorés, les boutiques en tout genre se succèdent, la rue principale regroupent tous les commerces de la ville elle va de la rivière au temple hindou. 12h // Cuisine du monde Déjeuner au bord de la rivière, on s’installe au Maikana Cafe qui propose beaucoup de plats différents, indien, fidjien, mais aussi burgers, des pizzas, assez étrange mais finalement aussi beau que bon. Après ce copieux repas, on monte dans un taxi qui nous emmène jusqu’aux bains de boue à quelques kilomètres du centre-ville. 14h // Bain de boue Moment de détente dans la boue. Oui, se nettoyer et rendre sa peau beaucoup plus jolie avec de la boue, paradoxal non !? Direction les cabines pour se changer et enfiler mon maillot de bain. De gros pots de boue nous attendent, une boue bien épaisse, chaude et soyeuse, avec couleur gris foncé. On s’enduit tout le corps, du bout des orteils à la pointe des cheveux. On laisse poser la boue riche en minéraux (notamment en soufre, qui donne une petite odeur d’œuf pourri, heureusement l’odeur est peu présente), nous avons séché au soleil pendant une quinzaine de minutes. Minutes pendant lesquels nous nous transformons en statues ! Une fois figée dans la boue, on se dandine tant bien que mal jusqu’au premier bain la « Mud pool » le bain de boue. Le moment le plus désagréable de cette expérience. Nos pieds que l’on plonge dans cette piscine à l’eau trouble s’enfoncent dans une vase visqueuse. Pour oublier cette sensation pas franchement agréable, je me frotte, exfolie ma peau et retire la boue peu à peu. Les étapes suivantes consistent à se baigner dans trois bassins thermiques, naturellement chauffés à des températures qui augmentent considérablement à chaque bain. D’ailleurs l’eau est de moins en moins trouble, celle de la dernière piscine était claire comme de l’eau de roche. L’eau est issue d’une source chaude naturelle. Je vous avoue que le dernier bain est trèèès chaud, on ne s’attarde pas. La chaleur de l’eau aide les muscles à se détendre, tandis que les minéraux oxygènent et améliorent votre circulation. A la sortie, une jolie peau toute douce toute neuve et un corps tout détendu ! Si la boue ne vous plait pas, vous pouvez découvrir à quelques pas d’ici, le jardin des « sleeping giant » un jardin botanique qui compte plus de 2000 orchidées dont de nombreuses espèces rares. Un havre de paix pour tous les amoureux des fleurs. 16h // Marché artisanal versus grand magasin Parlons un peu shopping, je les avais évoqué l’un et l’autre dans mon article sur Suva. On trouve à Nadi un grand marché artisanal en plein air. Beaucoup de couleurs, de bois et d’objets tressés en pandanus ! Mais qu’est ce que le pandanus !? Ce nom qui nous a fait tellement rire… C’est, après le cocotier, l’arbre le plus typique du Pacifique. Ses feuilles et ses tiges sont utilisées pour tresser des paniers, mais aussi pour confectionner, à partir de cette même technique de tressage, ce que l’on appelle des mat, l’équivalent de tapis. Les grands magasins Tappoo et Prouds sont les deux marques que l’ont retrouve dans toutes les grosses villes des Fidji, nos Galeries Lafayette si vous préférez. Prêt-à-porter, parfumerie, maison, c’est immense et on se sent comme à la maison. La seule différence c’est le corner bijoux qui regroupent plusieurs boutiques de perles puisqu’aux Fidji la culture de la perle est de mise et c’est un important commerce. D’ailleurs ces perles sont magnifiques et les prix sont compétitifs ! 18h // Temple Sri Shiva Subramania A Nadi se trouve un beau temple hindou, appelé temple Sri Shiva Subramania. C’est le plus grand temple hindouiste sur le territoire de l’hémisphère sud (eh oui l’Inde fait partie de l’hémisphère nord). Le temple est divisé en trois parties, chacune de laquelle est consacrée à une des grandes divinités hindoues : – Shiva, divinité suprême, le destructeur qui sauva le monde deux fois, c’est l’une des figures les plus importantes de la religion hindouiste. – Ganesh, fils de Shiva, homme à tête d’éléphant très populaire, il représente la bienveillance. – Murugan, frère de Ganesh, fils de Shiva, il est né d’un homme uniquement, il est le dieu des guerriers. Ce temple est magnifique, tout en couleurs, ce lieu est apaisant, le moindre recoin attire mon attention. Attention à la tenue, pour les hommes pantalon ou dhoti obligatoire (short interdit) et pour les femmes, épaules couvertes et jupes longues (pantalon interdit). A l’entrée du temple, des saris sont prêtés à tous ceux qui ne sont pas habillés correctement. Drôle de symbole… A l’entrée du temple nous avons emprunté des tissus pour couvrir nos épaules et nos jambes, sur plusieurs tissus étaient représentés des croix appelé « svastika ». Pourquoi ces croix m’ont interpellée ? Parce qu’elles ressemblent à la croix gammée, symbole du nazisme. Après m’être renseignée, je sais aujourd’hui que cette croix possède de nombreuses significations sacrées dans l’hindouisme, elle représente particulièrement le dieu Ganesh. C’est un symbole de la vie, de bien être et de l’éternité, il est omniprésent en Inde. Une croix composée de quatre gamma grec en capital Γ d’où son autre appellation de croix gammée. Pour savoir pourquoi cette croix est devenue un symbole de haine, je vous invite à lire cet article. 20h // Moment de calme Petite pause pour donner des nouvelles à la famille et aux amis restés en France, petit rappel, l’été il y a 10h de décalage horaire, quand il est 20h aux Fidji il est 10h du matin en France. 22h // Soirée à la plage Les pieds dans le sable, une bière locale à la main, en fond sonore un musicien jouant du ukulélé, petits plaisirs et maxi bonheur. Notre soirée se termine dans le bar de notre auberge de jeunesse, le Bamboo Travellers. Je profite de cet instant pour faire un focus sur l’alcool aux Fidji. Comme je vous en ai parlé sur mon article à Suva, l’alcool est très peu présent et n’est pas très bien vu. Cela ne fait pas partie de la culture, ici on boit du kava. Les seuls alcools produits localement sont le rhum et la bière. Pour le rhum, la culture de canne à sucre et la pureté de l’eau permet aux Fidji de produire un rhum de qualité, quelques marques fidjiennes : Seven Tiki, Bounty Rum. Pour la bière on trouve les marques : Fiji Gold, Vonu, Fiji Bitter, avec une petite préférence personnelle pour la Vonu, qui a d’ailleurs un joli slogan : « Pure fijian water turned into beer ». Pourquoi résumer un voyage en une seule journée ? ~ Visites ~ Temple Sri Shiva Subramania Mud pool / Bains de boue avant / après || Pourquoi résumer un voyage en une journée ? ||