rwsbruxelles.be
Communiqué officiel : Affaire Joachim-Vanhamel/Lierse 16/05/17
Affaire Joachim-Vanhamel/Lierse Depuis le début de cette regrettable affaire, notre club s'est abstenu de tout commentaire. Suite aux communiqués du Lierse, nous sommes obligés de réagir et donner à chacun notre point de vue avec des éléments objectifs de réflexion. La vérité devant, elle, être établie par la commission d'appel de la fédération, que le club du Lierse, au vu de ses déclarations, semble considérer comme une simple commission d'enregistrement des décisions prises par l'URBSFA. Dire comme le fait le Lierse que "cette affaire est du vent", alors qu'elle aura nécessité deux audiences et quinze jours de délibération, montre le peu de considération du Lierse pour la position du RWS Bruxelles et quant à la capacité de la commission d'appel de s'affranchir des pressions. Rétroactes : Messieurs Joachim et Vanhamel ont été directement contactés par le Lierse en Mai 2016. Tous les autres clubs intéressés ont eu la décence de contacter également et/ou exclusivement le RWS Bruxelles. Le Lierse lui, moins concerné par la déontologie, la loi, les règlements FIFA, ou les reglements URBSFA, a mis ses avocats à disposition des joueurs pour résilier leurs contrats avec un argument principal que nous estimons avoir démonté avec quatre degrés distincts d'argumentation dont la convention collective. Le Lierse et les joueurs utilisent également un argument subsidiaire qui confine à la dénégation de l'évidence. Des arguments peu crédibles qu'aucun club, à part le Lierse, n'a osé utiliser pour récupérer les joueurs. Suite à la résiliation des joueurs, et à leur signature au Lierse, le service des affiliations de l'URBSFA a directement refusé d'enregistrer les joueurs au Lierse. Invitant même les joueurs et le Lierse à lire avec attention le règlement. On ne peut faire plus clair... Le service des affiliations gardera cette position jusqu'à l'intervention d'une personne à la fédération qui, certaine que le RWS Bruxelles ne reprendrait pas la saison 2016-2017, ne voyait pas l'utilité de défendre son règlement, sa position initiale et indirectement les intérêts du RWS Bruxelles dans une action en justice que le Lierse avait intentée contre l'URBSFA. Comme par magie, et au mépris de la position du service des affiliations, du respect des droits du club plaignant, de la convention collective, de la loi et du règlement URBSFA, quelqu'un de la fédération donne l'ordre aux membres du service des affiliations de faire abstraction de leur opinion et de valider l'affiliation des joueurs. Cet accord non-réglementaire, ni légal et en stoemelinks, nous n'en entendrons parler que par...le Lierse. Bien forcé de dénoncer la combine pour se défendre. Contrairement à la position de l'autruche que semble affectionner le Lierse, cette affaire n'est pas du vent. En effet, CHAQUE AFFILIATION DEPEND D'UNE RAISON SPECIFIQUE LIEE A LA SITUATION PRECISE DU JOUEUR QUI LA SOLLICITE : Fin de contrat Contrat résilié de gré à gré Demission du joueur Licenciement Les affiliations fautives des joueurs ont été effectuées sur la base d'une analyse erronée de leur statut (fin de contrat). Une fois cela démontré comme nous l'estimons, et quand bien même leur argument subsidiaire serait légitime ( ce qui n'est pas le cas), il convient de corriger l'illégitimité et la non-conformité des affiliations initiales. L'hypothétique pertinence d'une justification donnée à titre subsidiaire n'élude pas et ne règle, ni à posteriori ni rétroactivement, le caractère fautif des affiliations non réglementaires faites sur la base d'un argument principal démontré erroné lors des audiences et au vu des pièces présentes dans la procédure. C'est limpide. Ni la position de l'autruche du Lierse depuis 1 an, ni les garanties de L'URBSFA que le Lierse prétend détenir à qui veut bien l'entendre, n'empêcheront que justice soit rendue dans ce dossier. Cette affaire démontrera si les règlements sont d'application POUR TOUS LES CLUBS, ou bien uniquement pour certains. Et si certains échappent (temporairement) à leur application. Si tel était le cas, le RWS Bruxelles trainera devant le tribunal de Bruxelles tous les intervenants à chaque étape de cette affaire pour que justice soit faite. Nous remercions les clubs ayant choisi la voie réglementaire, légale et surtout morale au lieu de chercher à dépouiller en été 2016, un club en difficulté et se battant pour sa survie. Nous félicitons également les joueurs partis du club par la grande porte et qui font chaque semaine notre fierté dans leur nouveau club. Pour finir, concernant les déclarations du Lierse qui affirme que nous chercherions à les déstabiliser, l'importance de leurs matchs, en cette période post-saison, nous avait échappé... De plus, notre plainte a été déposée le jour de la signature des joueurs au Lierse, en Juin 2016. Nous ne sommes donc pas responsables des délais de traitement du dossier. Enfin, pour qu'ils balaient devant leur porte, nous les renvoyons aux déclarations de l'ancien entraîneur de Tubize, fustigeant, il y a quelques semaines, leur attitude dans les procédés utilisés pour recruter un joueur de Tubize alors que le club jouait sa survie lors des plays-off de relégation. Jouer aux victimes après tout ceci est pathétique. Chacun jugera des méthodes du Lierse. Le RWS Bruxelles