planwithady.com
Plan With Ady - Utiliser son « mood tracker » comme outil de développement personnel
Cet article est publié dans le cadre du Cercle des 4 Carnets, un collectif de blogueuses. Le thème de cette nouvelle publication en commun est le développement personnel. J’ai choisi d’aborder ce sujet à travers l’utilisation d’un « mood tracker ». Rendez-vous à la fin de cet article pour découvrir les articles des autres membres du CD4C! Le « mood tracker », ou « suivi d’humeur » est très en vogue chez les utilisateurs de bullet journal. Mais qu’est-ce qu’un « mood tracker » exactement? A quoi sert cet outil? Comment le construire? Comment l’utiliser? Quel intérêt? Mood tracker : définition « Mood tracker » signifie « suivi d’humeur ». Il s’agit en général d’une page construite sur une mois. Son but et de garder un trace quotidienne de son humeur. Mood tracker : quelle forme? Il suffit de rechercher « bullet journal mood tracker » sur internet pour trouver des dizaines de modèles différents! La plupart du temps, il s’agit d’une page sur laquelle figurent autant de cases que de jours dans le mois, et un code couleur (une couleur : une humeur). Les cases à colorer peuvent prendre diverses formes : des petits carrés très simples aux formes les plus complexes, un « mood tracker » peut se révéler être une véritable oeuvre d’art dans certains cas! Vous pouvez également opter pour un motif général divisé en plusieurs parties à colorer selon votre humeur. Le « mood mandala » est très à la mode. Une fois terminé, le résultat est sublime! Ma version du « mood tracker » Les « mood tracker » que vous avez vus jusqu’à maintenant dans cet articles sont magnifiques et super esthétiques. Mais quelle est leur utilité? A la fin du mois, on se retrouve avec une jolie page pleine de couleurs… et après? Prenez ce tracker tiré d’un de mes anciens bullet journal. J’utilisais alors la version « traditionnelle » du suivi d’humeur, c’est-à-dire une succession de couleurs. En analysant le résultat final, je vois quelque chose d’esthétique, de joli, je vois que le 2 du mois, j’étais « heureuse » Et c’est tout. Je me suis sentie heureuse ce jour-là mais pour quelles raisons? Que s’est-il passé le …? Aucune idée. Est-ce que j’ai été heureuse toute la journée? Je ne sais pas. C’est pour cette raison que j’ai décidé de modifier ma façon de faire. Pour commencer, exit la légende qui associe une couleur à une humeur. Je pense qu’il est extrêmement rare de passer une journée entière avec une seule et même humeur. J’ai donc remplacé ce code couleur par un système de notation. Je donne désormais une note à mon humeur générale sur une journée. Pendant mes études, mes professeurs n’ont eu de cesse de me rabâcher : « il faut justifier! ». Je suis une traumatisée du « il faut justifier ». Alors dans mon « mood tracker », je justifie! Chaque jours, j’écris quelques mots sur le déroulement de ma journée. Je justifie la note que j’ai attribué à mon humeur. Cette méthode est simple et pourtant apporte au « mood tracker » un aspect essentiel selon moi : une analyse plus complète de son humeur. Le « mood tracker » peut donc être utilisé comme un outil de développement personnel, utile pour apprendre à comprendre les éléments qui sont susceptibles d’influencer son humeur. Utiliser son « mood tracker » comme outil de développement personnel A la fin de chaque mois, je prends du temps pour analyser mes pages de suivis (trackers). Article connexe – Habit tracker : un outil pour atteindre ses objectifs et installer une routine Dans un premier temps, je me concentre sur la partie notation de mon « mood tracker » et je me pose plusieurs questions : – Est-ce que mon humeur a été constante sur toute la durée du mois? – Est-ce que je décèle des périodes « + » ou des périodes « – »? – Ou au contraire est-ce que mon tracker montre des journées « ++ » ou « — » isolées? Dans un second temps, je prends les réponses à ces questions, et les mets en parallèle avec mes fameuses « justifications ». De cette façon, il m’est possible de déterminer les raisons qui ont menées à une bonne journée ou au contraire, ce qui a causé une mauvaise journée. Écrire quelques mots pour décrire une journée et justifier une humeur permet de mettre le doigt sur les causes qui entraînent une mauvaise journée et peut vous aider à éviter de les reproduire. Ou au contraire, vous mettrez en évidence des petits moments qui vous mettent de bonne humeur et serez capables de les reproduire à l’avenir! Ces pages sont également un moyen pour moi de me garder une trace, même succincte, du déroulement de mes journées. J’aime beaucoup relire mes notes et parcourir tous ces souvenirs! Le Cercle des 4 Carnets minimal.plan / Journaling Addict / Caro de la Papet’ / Powapowa Articles similaires