paris-singularity.fr
Emplois&automatisation : l'agenda caché des leaders de Davos - Paris Singularity
Ils ne l’admettront jamais en public, mais beaucoup de patrons veulent remplacer les humains par des machines dès que possible. En public, de nombreux cadres se tordent les mains sur les conséquences négatives que l’intelligence artificielle (IA) et l’automatisation pourraient avoir pour les travailleurs. Ils participent à des tables rondes sur la construction d’une “IA centrée sur l’homme” pour la “Quatrième Révolution industrielle” et évoquent l’impérieuse nécessité de fournir un filet de sécurité aux personnes qui perdent leur emploi en raison de l’automatisation. Mais en privé, y compris lors de réunions avec les dirigeants des nombreuses sociétés de conseil et de technologie, ces dirigeants racontent une autre histoire : Ils souhaitent automatiser un maximum de tâches humaines le plus rapidement possible pour rester en tête de la concurrence, sans se soucier de l’impact sur les travailleurs. Partout dans le monde, les dirigeants dépensent des milliards de dollars pour transformer leurs activités en tâches numérisées et hautement automatisées. Ils ont soif de marges bénéficiaires élevées, ce que l’automatisation peut leur procurer. De fait, ils considèrent l’IA comme la solution en or pour réaliser des économies, peut-être en leur permettant de réduire le nombre de services d’employés de plusieurs milliers à quelques [...]