maioresnostri.eu
Rien ne se perd, Nice 1882
À la fin du XIXe siècle la nature sauvage fait encore sentir sa proximité à Nice, comme le montre une anecdote lue dans Le Petit Niçois du jeudi 08 juin 1882 :