maioresnostri.eu
Mendicité, Nice 1881
Trois lignes qui laissent pantois, celles qu’on peut lire dans Le Petit Niçois du 15 décembre 1881. L’article se passe de commentaires.