maioresnostri.eu
Une drôle de trouvaille, Nice 1881
C’est celle que fait un coiffeur qui veut se débarrasser d’une potiche gênante et que raconte Le Petit Niçois du 21 mai 1881 :