maioresnostri.eu
#généathème 100 mots pour une vie : Louis Gentil, mort sans sépulture
Ma mère m’avait parlé de cet oncle, un frère de son père, disparu en 1914. Mais, trop jeune, je n’avais pas compris l’horreur que masquait ce mot de disparition. C’est la dé…