lemondeetnous.cafe-sciences.org
La « faim » justifie les moyens | | Le Monde et Nous
Article écrit dans le cadre de la première semaine thématique du Café des sciences Le thème: la mort et tout ce qui s'y rapporte ou presque…c'est ICI Lorsqu'un individu passe de vie à trépas, démarrent un certain nombre de processus biologiques, physico-chimiques qui interagissent entre eux de manière complexe : certains sont très rapides, d'autres au contraire s'étalent sur plusieurs années ; ils ont pour effet de mener à plus ou moins courte échéance à la décomposition du corps jusqu'à l'état de poussière. Tâchons d'y voir un peu plus clair. I- Les premières heures : post-mortem La mort de l'individu est une chose, celle des cellules qui le composent en est une autre. Cette lente dégradation opère progressivement selon les conditions internes (caractéristiques du cadavre lui-même) et externes (température, humidité, concentration en oxygène...). La mort marque, bien évidemment, l'arrêt de nombreux processus inhérents au bon fonctionnement du corps ; nous n'en citerons que quelques