lemondeetnous.cafe-sciences.org
Lait humain et obésité : les pistes | | Le Monde et Nous
Il est assez bien établi que le lait humain consommé au tout début de la vie joue un rôle important dans le contrôle du poids des enfants et des adultes qu'ils deviendront (Réf. Bouret) Des données récentes (2009-2011) indiquent que cet effet est lié à certaines protéines présentes en qualité et quantité optimales dans le lait humain qui jouent un rôle primordial dans la "programmation métabolique" de l'individu via l'hypothalamus. L'hypothalamus est en effet cet zone du cerveau où s'interconnectent de façon complexe différentes populations neuronales très spécialisées. Sous l'effet de différentes hormones (impliquées dans des boucles de rétroaction positive ou négative), l'hypothalamus active les neurones de prise de nourriture ou des neurones générant la satiété. Les études n'ont pas encore fait le tour complet de la question : la compréhension des phénomènes et de leurs interactions mutuelles n'est pas simple. Plusieurs protéines sont impliquées, nous n'en citerons que quatre :