leblogoperatoire.fr
LETTRE AU METRO
Cher Métro, tu pues, t’es sale mais j’t’aime bien. Voilà deux ans que j’ai troqué ma moto pour tes rames. Elles ressemblent à des serpents-bolides ou plutôt à des suppositoires d’acier. Ils filent …