lavoixdukoat.com
Le dernier billet de JBS : Genève de ma tristesse
si la marche de Genève visait à déloger M. Biya d’un hôtel où il est logé par la volonté et sous la protection du gouvernement suisse, cela ne pouvait se faire sans violence, et fatalement ce serait improductif pour le changement qu’attend le pays, car ce n’est pas tant Paul Biya que le régime qu’il faut changer. b) si par contre elle voulait exprimer au gouvernement de la Suisse, le souhait des Camerounais que leur Président n’y vienne plus dépenser la fortune publique du Cameroun pour s’y soigner et reposer, au lieu de construire des hôpitaux performants au pays, alors, il eût été sage de respecter l’itinéraire indiqué par les autorités suisses qui conditionnait l’autorisation de la marche. Car les autorités suisses ne