feministoclic.olf.site
Le banal harcèlement de rue de la joggeuse - FéministOclic
J’aime courir dehors, en plein air, en plein jour mais surtout… j’aime courir la nuit. Courir le soir, c’est mon espace de liberté. La Ville devient plus calme. Moins de bruit mais surtout moins de mouvement. Le rythme soutenu des voitures ralentit enfin. C’est le moment où on entend le vent dans les arbres et