cinecorner.fr
Beauté de la beauté
En 1974, après 15 films en 15 ans, le réalisateur Kijû Yoshida va tenir à distance son cinéma et choisir de documenter son rapport à la peinture : cela va donner une œuvre pharaonique, répartie sur près de cent épisodes documentaires destinés à la télévision, dont ce