christopherselac.com
Pour du temps d'écriture - De l'autre côté du livre
Il faut savoir admettre ses erreurs. J’avais tort. Réussir à tout mener de front, même temporairement, pour s’offrir plus tard – mais quand ? – du temps d’écriture, s’avère épuisant. Et en attendant que la situation se stabilise, s’améliore, qu’une transition puisse se faire, la course permanente se fait au détriment de l’écriture. Les moyens … Continuer à lire »