christopherselac.com
Amende honorable - De l'autre côté du livre
Le plus difficile, dans l’acte de contrition, est sans doute de débuter. C’est pourtant moins à mes lecteurs qu’il s’adresse - mes silences ne vous perturbent finalement que peu -, qu’à moi-même… Qu’ai-je donc tant à me reprocher ? Quel sentiment de culpabilité dois-je donc éprouver, et qui me pousse à poser là ce qui est problème, ce qui se veut solution ?