charlescarson.com
En 1993, Guy Robert, le Fondateur du Musée d'Art Contemporain de Montréal, consacre une analyse approfondie de l'œuvre de Charles Carson... | Artiste peintre International | Charles Carson | Grand-maître en beaux-arts | Master of fine arts | Inverstir en art
MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN DE MONTRÉAL Guy Robert (1933 - 2000) Fondateur du Musée d'art contemporain de Montréal en 1964, dont il fut le premier directeur-conservateur. En 1993, Guy Robert consacre une analyse approfondie de l'œuvre du peintre Charles Carson et, dans son analyse, décrit remarquablement le «Carsonisme». « … Carson donne au tableau une profondeur particulière, bien plus fascinante que la plus habile maîtrise des systèmes les plus savants de perspective. » « …La découverte d'une telle œuvre, comme celle de Carson, ne peut qu'éveiller frémissements et parfums d'un printemps tant attendu! » Guy Robert, rapport d'analyse sur l'œuvre de Charles Carson/1993 Le «CARSONISME» Une fête pour l’œil Et ainsi le tableau redevient «une fête pour l’œil», selon l’idéal de Delacroix, et entretient l’intérêt par le jeu qu’il propose d’y chercher de nouvelles associations de motifs, des échos différents, d’inédites saveurs. Cette peinture invite l’imagination à glisser sur le velours de la rêverie, en suivant les signes qui favorisent l’exploration, différente pour chacun, ou pour la même personne d’un jour à l’autre : comme l’évoquait Picasso, cité au tout début. Pourquoi un autre « isme » ? Il y aurait encore beaucoup à dire, mais nous devons nous arrêter ici, sur une dernière question, celle du style de peinture et de la forme d'écriture picturale de l'artiste. Aucun siècle n’a connu autant d’agitations et de mouvements que le nôtre, dans tous les domaines, sociaux, politiques, économiques, scientifiques ou esthétiques. Pourquoi alors ajouter un nouvel «isme» à une cacophonie déjà bien indigeste, à ce labyrinthe assourdissant ? Ce nouvel «isme» celui du Carsonisme, a la particularité de ne concerner qu’un individu. Hélas, ou plutôt bien heureusement, aucune étiquette des «ismes» bien connus dans la pagaille de l'art contemporain ne semble pouvoir y adhérer, et je devrai donc me résigner, d'ailleurs avec grand soulagement, à nommer ce mouvement : le carsonisme! Voir article complet...