celinebrunpicard.com
Bienheureuse flemme, pourquoi n’a-t-on pas des rentes, et beaucoup de temps devant soi avec l’illusion d’un travail raisonnable au bout ‎(Vuillard à Vallotton, 8 août 1894)
‎ »Mon cher ami Je vous écris rue des Sts Pères, craignant que vous ne soyez plus au bord de la mer, je suis un peu honteux de ne pas vous avoir encore écrit un mot depuis votre départ, je me le re…