cdi.ulb.ac.be
Fantômes balkaniques et prémonitions munichoises : The Lady Vanishes (Alfred Hitchcock, 1938) – Une analyse d’Antoine Buchet
L’espionnage et les rivalités entre grandes puissances occupent une place prépondérante dans la première période anglaise d’Alfred Hitchcock, entamée à l’ère du muet dans les années 1920. On y retrouve en particulier la version originelle de The Man who Knew too much (L’homme qui en savait trop), dont il fera lui-même le remake en 1956, […]