boitierrouge.com
Lotus Elan : le premier best-seller de Colin Chapman | Boitier Rouge
Si la Seven conserve les faveurs des non-spécialistes de Lotus, bien aidée en cela par les productions de Caterham plus que par celles de Colin Chapman, le vrai best-seller de la petite firme britannique s'appelle l'Elan. Cette voiture porte particulièrement bien son nom, puisqu'elle donnera un véritable élan commercial à l'entreprise qui, grâce à elle, sortira de l'anonymat et d'une clientèle de spécialistes pour toucher un public bien plus large. Appliquant à la lettre la doctrine du patron, « Light is right », l'Elan offre en sus un minimum de confort (en tout cas plus que la Seven) tout en offrant le maximum de sensations. Colin Chapman ne s'intéressait pas vraiment à la Seven, voiture minimaliste qui illustrait pourtant parfaitement sa recherche de simplicité et de légèreté : en réalité, elle ne satisfaisait pas son ego, lui qui se rêvait patron d'écurie de course et d'un vrai constructeur automobile. La 7 n'était à ses yeux qu'une kit-car, voire pire, une cyclecar. Au contraire,