boitierrouge.com
Renault Alliance GTA : la sportive de la dernière chance | Boitier Rouge
L'épopée américaine de Renault se terminait en eau de boudin en 1987 : après l'assassinat tragique de Georges Besse en 1986, dernier rempart de la stratégie de la régie aux USA, il fallait au plus vite remettre l'entreprise à flot. Cette mission revint à Raymond Lévy qui ne fit pas dans la dentelle. Pressé par les résultats, Lévy s'empressa de scier la branche américaine, sans attendre le fruit des investissements consentis pour AMC et Jeep. Pourtant, lors de cette dernière année sous la bannière française, l'usine de Kenosha allait sortir une dernière évolution de la Renault Alliance, une « petite sportive à l'européenne » dénommée Renault GTA ! Lorsque la décision fut prise de lancer la GTA, Georges Besse était encore de ce monde. Confiant en l'avenir américain grâce au redressement de Jeep initié par le Jeep Cherokee XJ, il envisageait passer le cap des difficultés et le retour à la rentabilité dans un avenir proche. Cette confiance passait par les lancements des Renault Premier et